Gala BURSA "Deceniul European din Centenarul României"
BURSA 13.09.2017

CORNEL CODIȚĂ
 
CORNEL CODIȚĂ      De data aceasta nu sunt pe urmele lui Cicikov, ale lui Gogol, ci ale lui Augustin... Sfîntul Augustin! Tot încercînd să înțeleg care sunt rădăcinile zădărniciei noastre colective de a face un parcurs istoric capabil să ne scoată din nevoi, să ne dea măcar o șansă, din cînd în cînd, fie și numai într-o generație, să privim viitorul și din altă perspectivă decît aceea de "trecut al altora" cu care ne întîlnim mult prea tîrziu pentru a mai culege roadele alese, am ajuns la subiectul căruia marele cărturar i-a consacrat nu una, ci două scrieri: minciuna. "De mințit minte acela care una are în gînd și altceva redă prin cuvinte sau prin orice alte moduri de semnificare", ne spune Augustin, ca să nu ne ostenim prea mult cu căutarea definiției! Dar, nu despre subtilitățile logice și de nuanță a situațiilor practice, printre care se mișcă cu eleganță și deplină siguranță, pentru a da fiecărei teme o sentință absolută, simt nevoia să vorbesc în primul rînd, ci despre contrastul izbitor între locul minciunii în lumea lui, respectiv în cea în care viețuim noi, astăzi.
     Nu încape nici o îndoială, aceasta, a noastră, este lumea saturată de minciună, semnul ei identitar. În viața privată, abia dacă mai supraviețuiesc slabe reflexe moral-educaționale, în virtutea cărora părinții reacționează "corectiv" la tentația copiilor de a-și ascunde micile greșeli sub vălul unei minciuni. O fac, cei care o mai fac, doar cu copii de vîrstă mică. De la adolescență încolo, nu mai există nici un control. A minți face parte "natural" dintre privilegiile vieții de adult. Școala a devenit o adevărată uzină de minciuni. Și, desigur, nu mă refer doar la minciunile clasice ale elevului care nu și-a făcut tema și "a uitat caietul acasă", ori care a chiulit și produce o mincinoasă "motivație medicală", ci la întregul ansamblu, începînd cu minciunile "științifice" propagate de dragul "bunei explicații" pe care și astăzi, spre exemplu, fizica de manual le servește noilor sosiți pe meleagurile sale, ori la cele ale biologiei sau astronomiei, ca să nu mai vorbim despre zona alunecoasă a considerațiilor istorice, economice ori literarare. De ce să învățăm adevărul și să le spunem copiilor că "gravitația" lui Newton este conceptual un nonsens, chiar din punctul de vedere al teoriei marelui matematician și fizician despre corpuri, forțe și mișcare, dacă ea "explică" atît de bine, dacă stă atît de sigur într-o formulă matematică de care pînă și Pământul ascultă în dansul său "rotund" în jurul Soarelui. Las la o parte că mișcarea reală este una elicoidală, iar proiecția ei în plan nu este cîtuși de puțin un "rotund" sau o elipsă pură... dar să-i lăsăm pe fizicieni cu păcatele lor, dintre care, desigur, cel mai mare este cel al trufiei, pentru că au neobrăzarea să ne vîre pe gît ipotezele lor de lucru drept știință definitiv acreditată, susținînd că au explicat cum s-a format Universul, deși nu sînt încă în stare să ne spună cum s-a format amărîta de planetă pe care locuim, ori satelitul ei, sistemul planetar din care facem parte, ori cel galactic. Augustin spune, "În învățătura religioasă minciuna nu trebuie nicicînd admisă". Dar, în ceea ce reprezintă "religia" modernității, știința? Minciuna pentru "scopuri bune" împotriva căreia Augustin este atît de radical, nelăsîndu-i nici un loc, nici o șansă în lupta pentru a ne păzi sufletele de păcat, este astăzi ridicată la rang de "unealtă științifică" și se bucură de adînc respect metodologic. De ce să ne mai mirăm, atunci, că minciuna este parte integrantă a țesăturii de relații zilnice, începînd cu cele ale familiei și terminînd cu relațiile de stat. Încă și mai mult decît viața privată, viața publică a lumii noastre este una saturată de minciuni și de minciună ca atitudine, ca soluție acceptată de viață. Mai mult, minciuna a devenit "soluția prin excelență", versatilă, multifuncțională și multivalentă. Nu este minciuna banilor din nimic baza așa ziselor "teorii economice" care sapă la temelia societăților noastre, prinse ineluctabil în plasa consecințelor nefaste ale traiului pe datorie, fără limite, pentru eternitate? Nu este aceasta sursa celor mai mari crize din istoria modernă a lumii, care amenință destrămarea celor mai puternice economii, începînd cu cele ale Americii și Chinei? Economia bazată pe minciună este astăzi mult mai "productivă", mai rentabilă decît cea bazată pe adevăr; oricine o poate constata în domenii de vîrf, de la industria bancară, la cea farmaceutică, ori cosmetică și pînă la "reglajele" frauduloase, pe scară de masă, ale automobilelor de marcă. Nimic nu întrece însă și nici nu se poate compara ca extensie și profunzime cu dominația minciunii asupra politicii și administrării treburilor publice. Nu este cazul doar la noi, dar România este un soi de Paradis al minciunii în politică, guvernare și administrație. "Elitele" zilei mint cu nerușinare în privința competențelor lor academice, a veniturilor și averilor pe care le dețin; analfabeți funcționali sunt parlamentari și membri ai onorabilelor comisii parlamentare, primari și importanți oameni politici ai zilei, miniștri pe la educație și cultură, semidocți drapați în spoiala de cultură adunată "pe repede înainte" dau lecții zilnic și "vorbesc important" mințind de două ori la fiecare trei cuvinte, cu priviri de căprioară rănită oglindite în obiectivul camerei de luat vederi!!! Oamenii serviciilor mint "oficial" și din ce în ce mai puțin profesional, și cînd au voie și cînd nu au voie, dar nu mai este nimeni să îi tragă de mînecă, ori la răspundere; legală, măcar! Justiția minte fără să-i pese de consecințe! Așa se face că suntem campioni ai condamnărilor la CEDO pentru matrapazlîcurile, prostiile, mizeriile de canal și abuzurile crase pe care le produce în justiția din România, pregătirea profesională sub semi și sferto aproximativă a multora dintre "magistrați" și "procurori", dar mai ales ingerința sistematică în justiție a puternicilor zilei, organizată oficial prin instituțiile "specializate".
     De ce era atît de pornit Augustin împotriva minciunii? Simplu și clar ca lumina zilei! Dacă adoptă soluția de viață a minciunii, atît de convenabilă, altfel, de simplă, de "elegantă", omul nu se joacă doar cu focul chibriturilor sale, ci se joacă cu focul etern și Viața de apoi. Pentru Augustin, pariul minciuna sau viața veșnică a sufletului nu are cum să aibă altă soluție decît salvarea sufletului.
     "Fiți suflete vii și nu suflete moarte" răspunde ca un ecou peste veacuri îndemnul lui Gogol, dar cine și cum se mai poate salva din această maree atotcuprinzătoare a minciunii de care a ajuns să fie acoperită, pătrunsă pînă în fibra cea mai subtilă, viața noastră cea de toate zilele?!!! 
 

 
Opinia cititorului   [ scrieți-vă opinia. ] 
1.  fără titlu
    (mesaj trimis de anonim în data de 13.09.2017, ora 05:21)  
 D- le Codita,multumesc pentru articol! De exceptie! Minciuna " prinde " atat de bine pentru ca inca mai exista oameni care cred in adevar si care pot fi usor mintiti,manipulati. Azi,demersul de a manipula e considerat o arta,un act de inteligenta. Adica , domnule ce prost e ala de nu isi da seama ce vreau sa fac sau ca minciuna mea, ca politician , prinde foarte bine. Manipularea/ minciuna prinde atat de bine, nu neaparat din cauza ,sa o numesc de data aceasta, credulitate, ci si din necunoasterea unui subiect sau altuia a auditorului. Nici nu am avea cum, trebuie sa facem fata unui imens volum de informatii.
 Articolul e de exceptie! Da,ma repet.


 
  1.1.   Artist= curaj de a spune adevarul  (răspuns la opinia nr. 1 )
    (mesaj trimis de Salomeea , in data de 14.09.2017, ora 00:49)
 
 De aceea imi place de domnul profesor, pentru ca prefera adevarul, in locul minciunii!
 Si eu prefer sa spun adevarul mereu si asta supara!
 Daca toti dascalii ar spune adevarul...si ar invata pe elevi sa caute adevarul singuri si sa il prefere..nu ar nai accepta nimeni minciuna...din politica, din industria farmaceutica, cosmetica..din stiinte naturale sau sociale.
 Poate ca artistii mai sunt printre putinii oameni care au curajul sa spuna adevarul
 In tot ce face domnul profesor, pune suflet si se straduieste sa spuna adevarul!...este un artist, prin definitie!


 
2.  Actualitatea subiectului
    (mesaj trimis de MAKE în data de 13.09.2017, ora 09:09)  
 Augustin de Hippo legitimeaza doctrinar "filioque", scormonind raporturile dintre Tata, Fiu si Sfintul Duh, ca si cind n-ar fi existat interdictia chiar si a vocalizarii Tetragramei, ca si cind Numele ar fi fost accesibile cercetarii, ca si cind Trinitatea s-ar structura si ca si cind structura i-ar fi accesibila cercetarii rationale.
 Augustin este radacina a Schismei din 1054 si a schismei din 1517 (Luther era augustinian si si-a sprijinit pe Augustin distinctia care stabileste ca Imparatia lui Dumnezeu este nerealizabila pe Pamint).
 Augustin priveste femeia (jumatate din populatia umana) drept transmitatoare a Pacatului originar de la o generatie la alta, ca si cind ar fi o boala venerica.
 Minciuna tine actualitatea, cit timp nu am ars cele patru carti - Fizica, Metafizica si Organonul ale lui Aristotel si Biblia - caci primele trei definesc propozitiile adevarate si cum le obtinem, iar Poruncile din a patra consemneaza obligatiile noastre morale in raport cu ele (ca sa nu intru in detalii despre experimentarea adevarului si ecoul sufletesc experiential).
 Cartile, desigur, nu reusesc nimic prin ele insele.
 Dar, inca, nu au fost arse.


 
  2.1.   fără titlu  (răspuns la opinia nr. 2 )
    (mesaj trimis de anonim , in data de 13.09.2017, ora 13:06)
 
 " Filioque" este unul dintre cele 4 puncte importante care au dus la Schisma de la 1054.Primatul papal pare sa fi fost si sa fie adevaratul motiv. La acest punct Biserica Catolica pare sa nu lase loc de negociere.


 
3.  fără titlu
    (mesaj trimis de anonim în data de 13.09.2017, ora 10:46)  
 “Singurul lucru pe care-l poți face pentru a ajuta lumea este să ieși din propriul tău coșmar.
 Sunt organizații care nu au alt scop decat să se perpetueze pe ele insele. S-au specializat in a primi bani și a aduna resurse; pe care tot ele le irosesc și le risipesc, in timp ce cu greu iși mențin stabilitatea. Dacă ridici vălul de ceață al filantropiei, in fiecare din formele ei vei putea să descoperi că, dincolo de voluntarii și armatele lor de salvare,
 dincolo de ajutorul medical, alimentar și farmaceutic, se află cea mai cruntă criminalitate și cele mai intense activități indreptate impotriva omului .
 Nu te pierde in regrete sau in milostenie. Nimeni nu poate face nimic in locul altcuiva. Depinde de ei, numai de ei, să prindă ocazia. Totul in viață se intamplă cu un anumit scop și motiv, care ți se potrivește. Cei care nu au invins incă minciuna din interiorul lor, care nu sunt conștienți de autosabotarea permanentă dinăuntrul lor, nu pot ajuta pe nimeni.
 „Omul moare pentru că minte”.
 Trecu multă vreme pană să ințeleg semnificația acelor cuvinte și pană ca ochii mei să se deschidă larg, spre toată minciuna care se furișa in spatele altruismului și a fiecărei forme de bunăstare promisă de instituțiile care trăiesc de pe urma sentimentului de culpabilitate al oamenilor.”
 Cornel, felicitari pentru editorial!


 
  3.1.   fără titlu  (răspuns la opinia nr. 3 )
    (mesaj trimis de mitica , in data de 13.09.2017, ora 14:54)
 
 dar pemine o fimeie chiar m-a rugat zice;;minte-ma frumos.


 
  3.2.   minciuna datorata egoismului  (răspuns la opinia nr. 3 )
    (mesaj trimis de Ana , in data de 14.09.2017, ora 00:26)
 
  Draga mea...si tu visezi sa devii filantroapa...dar realitatea arata ca nu iti ajuti sora in suferinta si nevoie?...Unii doar vorbesc si altii actioneaza in directia altruismului.Nu poti fi altruist doar vorbind despre altruism, putinatatea vorbelor si multitudinea faptelor ese solutia!
 Minciuna este un instrument pentru a obtine beneficii individuale de orice natura atunci cand nu le putem obtine in mod cinstit. Societatea lipsita de principii morale obliga fiinta umana sa minta..exista o cultura a minciunii..se repeta minciunile propovaduite de religie, stiinta sau arte!...
 Lumea este avida de adevar!...dar care este acesta? Cum il putem gasi, cerceta singuri atunci cand tot ce ne inconjoara se sclada intr-un oceam de minciuni?
 Unde se ascunde adevarul si cum putem accede la el?
 Religia este o mara minciuna, o inventie a omului!..cine ne poate garanta ca este revelatie pura? Avem nevoie de certitudini ! Cine ni le da? Religia? Stiinta? Arta?


 
  3.3.   fără titlu  (răspuns la opinia nr. 3.1 )
    (mesaj trimis de anonim , in data de 14.09.2017, ora 00:27)
 
 Si ai mintit-o frumos?


 
  3.4.   Ce este minciuna? Dar adevarul?  (răspuns la opinia nr. 3 )
    (mesaj trimis de anonim , in data de 14.09.2017, ora 00:31)
 
 Sa definim minciune!!
 Putem accede la adevar? fara moralitate?


 
4.  "Fiți suflete vii"!
    (mesaj trimis de Pribeagul în data de 13.09.2017, ora 21:19)  
 “…dar cine și cum se mai poate salva din această maree atotcuprinzătoare a minciunii de care a ajuns să fie acoperită, pătrunsă pînă în fibra cea mai subtilă, viața noastră cea de toate zilele?!!!”
 Exista solutii. Si ele sunt simple, de “bun simt”. Chiar in prezenta publicatie, intr-un editorial, cineva scria:
 “Bun...! Și, de unde să începem, altfel?
 Simplu, de la "Cel care risipește, plătește", întotdeauna și cu dobîndă, el și neamul lui, pînă la a șaptea spiță, pînă la ultima lețcaie!
 E greu? Nu mi se pare, deloc! Doar să vrea cineva! Ceva mai mulți decît armata celor 50 de mii... să zicem, vreo sută-două de mii!!! Eu cred că ar fi de ajuns!”


 
  4.1.   glanda pineala  (răspuns la opinia nr. 4 )
    (mesaj trimis de Salomeea , in data de 14.09.2017, ora 00:38)
 
 Sutem mintiti si manipulati!..in mod voit..pentru a putea fi controlati! Suntem incurajati sa mintim si sa acceptam sa fim mintiti!
 De ce ? Tot pentru contril! Ni se prezinta realitati fictive, drept adevar!
 Adevarul se ascunde bine...incepand cu cel al creatiei umane...
 Poate clarvazatorii ne pot ajuta sa gadim adevarul trecut si viitor! Poate ca prin dezvoltare spirituala..putem avea acces la adevar!...Glanda pineala este salvarea noastra!


 
  4.2.   fără titlu  (răspuns la opinia nr. 4.1 )
    (mesaj trimis de Mihai D , in data de 14.09.2017, ora 08:38)
 
 Salo, mi-au lipsit incursiunile tale in ezoteric ....cum ar suna "fun club glanda pineala" ?


 
  4.3.   merci  (răspuns la opinia nr. 4.2 )
    (mesaj trimis de Salomeea , in data de 14.09.2017, ora 22:27)
 
 Frumos ar fi sa ne intalnim pe circuit!


 
  4.4.   fără titlu  (răspuns la opinia nr. 4.3 )
    (mesaj trimis de Mihai D , in data de 18.09.2017, ora 18:39)
 
 Cumva ma indoiesc de asta.


 
5.  fără titlu
    (mesaj trimis de Mihai D în data de 13.09.2017, ora 21:59)  
 Un editorial bun. Cam trist. Indeamna la funie si sapun. Dar pertinent. Norocul nostru este ca exista si oameni buni care fac fapte bune. La fiecare mentionare a unei minciuni exista cel putin o intamplare buna care poate fi adusa drept contra-exemplu. Nu stiu care ar fi ''scorul'' in final, dar avem suficiente exemple in jurul nostru ca sa fim si optimisti si pesimisti. Beauty is in the eye of the beholder.


 
6.  a ascunde adevarul=a minti
    (mesaj trimis de Penelope în data de 14.09.2017, ora 00:02)  
 Vous êtes sur le point d’apprendre un des plus grands secrets de l’histoire de l’humanité. C’est un secret qui a des effets considérables pour tous ceux qui vivent sur cette planète.
 La plupart des gens sentent au fond d’eux-mêmes que quelque chose ne va pas avec l’économie mondiale, mais peu savent ce que c’est.
 Les jours où on pouvait faire vivre sa famille avec un salaire sont finis ; chaque jour, il semble que l’on perde de plus en plus le contrôle des choses, mais seulement une personne sur un million comprend pourquoi.
 Vous êtes sur le point de découvrir le système qui est responsable de la plupart des inégalités du monde d’aujourd’hui. Les pouvoirs en place ne veulent pas que vous soyez au courant, parce que ce système les a maintenu au sommet de la chaîne financière lors des 100 dernières années.
 En en apprenant plus, vous allez changer votre vie parce que vous allez modifier les choix que vous faites. Si suffisamment de gens s’informent, le monde changera parce que le système changera.
 Parce qu’il s’agit du plus grand secret caché de l’argent. Jamais autant de personnes ont été dévalisées par si peu.
 Ils disent que l’argent ne pousse pas sur les arbres mais la vérité est que le système bancaire moderne crée de la monnaie beaucoup plus vite que que les arbres poussent.
 La plupart des gens n’ont pas la moindre idée de la façon dont la monnaie est créée. Les économistes et les banquiers donnent l’impression que c’est si complexe, que les gens pensent qu’ils ne peuvent pas comprendre. Mais je vais explorer notre système monétaire jusqu’à son essence afin que vous puissiez comprendre l’arnaque et comment elle vous affecte.
 
 Chaque société moderne crée de la monnaie de la même manière, mais vu que le dollar américain représente la plus grande partie de la monnaie du monde, je vais l’utiliser pour illustrer mes propos.
 Tout commence lorsque certains politiciens disent « Votez pour moi et je vais m’assurer que le gouvernement vous donnera plus de trucs gratuits que mon adversaire ».
 Mais il n’y a rien de gratuit. Donc pour pouvoir fournir autant de choses gratuites, les politiciens votent pour que le pays dépense plus qu’il ne gagne. C’est ce qu’on appelle le déficit budgétaire.
 Pour payer cette dette, le Trésor emprunte de la monnaie en émettant une obligation.
 Qu’est-ce qu’une obligation ? Ce n’est rien de moins qu’une reconnaissance de dettes avec des guirlandes. C’est un joli morceau de papier avec des numéros imprimés dessus qui dit « Prête-moi un billion de dollars aujourd’hui et je te promets que sur une période de 10 ans je vais te rembourser ce billion de dollars, avec les intérêts. »
 Mais ce que vous devez comprendre, c’est que les obligations du Trésor sont notre dette nationale. Ces reconnaissances de dette doivent être remboursées par vous et moi et nos descendants via l’imposition future.
 Par conséquent : Lorsque le gouvernement émet une obligation, il vole la prospérité de l’avenir afin de pouvoir l’utiliser aujourd’hui.
 Le Trésor détient alors les enchères des obligations et les plus grandes banques du monde se présentent et se font concurrence pour acheter une partie de notre dette nationale et pour faire du profit avec en gagnant des intérêts.
 Vous remarquerez pendant que nous évoluons dans ce processus les grandes banques prennent leur part à chaque étape. Ce n’est pas par hasard comme vous le verrez bientôt.
 Ensuite, par un jeu de passe-passe appelé opérations du marché, les banques arrivent à vendre une partie de ces obligations à la Réserve fédérale avec bénéfice. Pour payer les obligations, la Réserve fédérale ouvre son grand chéquier et écrit des bons gros chèques en blanc qui doivent s’équilibrer, parce qu’ils sont sur un compte qui doit toujours avoir un solde à zéro, il n’y a jamais un centime dedans.
 Pour citer la Réserve fédérale de Boston: « Quand vous ou moi écrivons un chèque, il doit être provisionné pour couvrir le chèque, mais quand la Réserve fédérale écrit un chèque il n’y a pas de dépôt bancaire sur lequel le chèque est écrit. Lorsque la Réserve fédérale écrit un chèque, elle crée de l’argent. »
 La Fed remet ensuite ces chèques aux banques et à ce moment, de la monnaie est créé.
 Les banques prennent alors cette monnaie pour acheter davantage d’obligations du Trésor aux prochaines enchères.
 Mais qu’est-ce qu’un chèque ? Un chèque est également une reconnaissance de dette. Lorsque vous écrivez un chèque, vous faites une note qui dit : « Voilà une reconnaissance de dettes pour de l’argent comptant, tout ce que vous avez à faire est d’aller à la banque et de l’encaisser. »
 Maintenant, c’est très très important que vous compreniez ce processus parce que nous allons y revenir plus tard et vous montrer l’effet dévastateur que cela a sur vous.
 Le trésor émet des reconnaissances de dettes, des obligations.
 Les banques achètent ensuite ces reconnaissances de dette avec la monnaie. La Réserve fédérale écrit ensuite des reconnaissances de dette (chèques) et les donne aux banques en échange de reconnaissances de dettes du Trésor, les obligations. Et la monnaie est créée.
 Alors ce qui se passe vraiment, c’est que la Réserve fédérale et le Trésor sont tout simplement en train d’échanger des reconnaissances de dette, les banques servant d’intermédiaires, et abracadabra, la monnaie jaillit comme par magie.
 Ce processus se répète encore et encore pour enrichir les banques et endetter le public en augmentant la dette nationale.
 Le résultat, c’est qu’il y a une accumulation d’obligations de la Réserve fédérale et de monnaie au Trésor. Ce processus est également l’origine de la monnaie papier. La Réserve fédérale et le gouvernement l’appellent à tort l’« argent de base » parce qu’ils n’ont pas regardé l’épisode 1 de cette série, et ils ne connaissent pas la différence entre l’argent et la monnaie.
 Mais je vais la nommer « Base monétaire » parce que ce n’est pas de l’argent c’est de la MONNAIE, et nous avons vu qu’il y a une grande différence : L’argent doit être une réserve de valeur et doit maintenir son pouvoir d’achat sur de longues périodes de temps.
 Nous avons appris dans l’épisode 1 que plus tôt dans notre histoire, notre papier-monnaie n’était qu’un chèque à encaisser. C’était une représentation de l’argent réel avec une valeur intrinsèque, l’or et l’argent qui est déposé au Trésor. Vous pouviez entrer dans n’importe quelle banque et poser votre monnaie, disons par exemple un billet de 20 dollars sur le comptoir, et racheter de l’argent sous forme d’une pièce d’or de 20 dollars.
 Mais maintenant, cette devise de base qui est en train de s’accumuler ici n’est rien de plus qu’un reçu, un chèque de réclamation sur une reconnaissance de dettes. Ce n’est rien de plus qu’un stock de chiffres.
 Le Trésor dépose ensuite la monnaie nouvellement créée dans les diverses branches du gouvernement, et les politiciens disent « Eh, merci ! ». Le gouvernement dépense son déficit sur des travaux publics, des programmes sociaux et la guerre.
 Les employés du gouvernement, les entrepreneurs et les soldats déposent ensuite leurs salaires la banque.
 Maintenant, c’est peut-être choquant pour vous, mais quand vous déposez votre monnaie à la banque vous n’êtes pas en train de le déposer dans un compte en sécurité pour vous.
 Au lieu de cela, vous êtes en train de prêter votre monnaie à la banque, et dans certaines limites légales,
 ils peuvent en faire à peu près tout ce qu’ils veulent. Cela comprend le jeu de la Bourse, et les prêts à bénéfice, bien sûr.
 C’est là que la machine à créer de la monnaie s’enraye, parce qu’il y a quelque chose appelé « prêt de réserve fractionnaire » qui entre en jeu.
 Le prêt de réserve fractionnaire est exactement ce que son nom indique. Les banques peuvent réserver qu’une fraction de vos dépôts et doivent laisser le reste. Bien que les ratios de réserve peuvent varier, je vais utiliser un ratio de réserves de 10 pour cent pour notre exemple.
 Si vous déposez 100 dollars dans votre compte, la banque ne peut légalement en prendre que 90 dollars pour les prêter sans vous le dire. La banque doit garder dix dollars de votre dépôt en réserve juste au cas où vous en voudriez un peu.
 Ces réserves sont appelées « encaisses en billets ».
 Mais pourquoi votre compte bancaire dit toujours que vous avez cent dollars si la banque en a volé quatre-vingt-dix ?
 Parce que la banque a laissé des reconnaissances de dette appelées « crédit bancaire ».
 Je sais que ça semble fou, mais c’est écrit noir sur blanc à la Fed : « Les banques commerciales créent de l’argent chèque lorsqu’ils accordent un prêt en ajoutant simplement de nouveaux dollars de dépôts dans des comptes sur leurs livres en échange d’une reconnaissance de dettes de l’emprunteur ».
 Ce ne sont que des chiffres que les banques entrent dans leurs ordinateurs, et même si ces reconnaissances de dettes sont très différentes des numéros de la monnaie de base (parce qu’ils n’existent que dans dans les ordinateurs), ils sont encore monnaie. Alors maintenant, il y a cent quatre-vingt-dix dollars qui existent.
 Les gens souscrivent à des prêts auprès des banques, pour acheter quelque chose. Ils vont acheter une maison ou une voiture ou quelque chose comme ça.
 Donc, l’emprunteur prend les quatre-vingt dix dollars que la banque qui lui a prêté depuis votre compte, et il paie le vendeur de produit.
 Mais alors, le vendeur dépose la monnaie sur son compte, et sa banque peut en prêter 90% et laisser le nombre de crédits bancaires à sa place.
 Alors maintenant, il y a deux cent soixante et onze dollars en circulation.
 Ce processus se répète et se répète jusqu’à ce qu’en vertu d’un ratio de réserves de 10 pour cent, un dépôt initial de seulement une centaine de dollars peut créer jusqu’à mille dollars de crédit bancaire, le tout soutenu par cent dollars d’encaisse en billets, seulement 10 pour cent.
 Mais comme je le disais, les taux de réserves varient énormément sur certains dépôts, c’est 10 pour cent, sur d’autres c’est 3 pour cent et sur certaines formes de dépôts, les réserves obligatoires sont nulles ! Le résultat est que l’expansion de l’offre de monnaie par les banques est bien plus grande encore que cet exemple vous amène à croire.
 Encore une fois, lorsque la monnaie est déposée dans les banques, les banques la prêtent et puis elle est redéposée, et reprêtée, redéposée, et reprêtée, et redéposée, et reprêtée, encore et encore, créant ainsi du crédit bancaire tout du long.
 C’est de là que la grande majorité de notre approvisionnement en monnaie vient. En fait, 92 à 96 pour cent de toute la monnaie qui existe n’est pas créée par le gouvernement, mais par le système bancaire.
 Maintenant, des quantités massives de monnaie crachée dans la société peuvent à première vue sembler être une idée amusante, jusqu’à ce que vous vous souveniez de l’un des secrets cachés de l’argent les plus importants de l’épisode 1 : les prix des biens et services courants agissent comme une éponge sur un apport de monnaie en expansion.
 Plus il y a de monnaie, plus les prix augmentent. C’est là que l’inflation entre en jeu.
 La vraie définition de l’inflation est une expansion de la masse monétaire, la hausse des prix n’en est que le symptôme.
 Donc, notre masse monétaire n’est rien qu’une poignée de dollars dans cette escroquerie abracadabrantesque où le Trésor et la Réserve fédérale échangent des reconnaissances de dette glorifiés et une série de chiffres que les banques ne font que taper dans leurs ordinateurs.
 C’est tout ! C’est notre masse monétaire toute entière.
 Rien qu’un stock de chiffres. Certains d’entre eux imprimés, la plupart entrés dans un ordinateur, et il n’y a rien d’autre.
 Mais si vous pensiez que c’était fou, préparez-vous à entrer dans la zone crépusculaire de l’économie moderne.
 Nous travaillons pour une partie de cet approvisionnement en monnaie.
 La vraie richesse est votre temps, mais nous bradons des moments de nos vies, heure après heure, jour après jour, année après année pour des numéros que quelqu’un a imprimé sur des morceaux de papier ou tout simplement entré dans un ordinateur.
 Ces chiffres représentent notre sang, notre sueur, nos larmes, notre travail, nos idées et notre talent.
 Nous sommes ce qui donne à la monnaie sa valeur.
 Mais voici la plaisanterie la plus cruelle : nous travaillons dur, afin de pouvoir économiser une partie de cette monnaie, afin que nous puissions payer nos impôts. Aux États-Unis, c’est l’IRS qui va transmettre l’argent au Trésor, afin que le Trésor puisse payer le principal et les intérêts sur cette obligation que la Réserve fédérale a acheté avec un chèque écrit sur un compte avec rien dedans.
 Maintenant, nous allons faire un récapitulatif sur cette section car c’est là que le système commence à vous voler à une échelle massive.
 Une grande partie de nos impôts ne sont pas utilisés pour les écoles, les routes et les services publics, mais pour payer les intérêts sur les obligations que la Réserve fédérale achetées avec un chèque écrit sur un compte qui n’a rien dessus. La Réserve fédérale est en train de commettre une fraude.
 Mais voici l’un des plus grands secrets de tous:
 Avant la création de la Réserve fédérale, il n’y avait pas besoin d’impôt sur le revenu.
 La Réserve fédérale a été créée en 1913 et cette même année, la Constitution a été modifiée pour permettre l’impôt sur le revenu.
 Pensez-vous vraiment que c’était juste une coïncidence? Demandez-vous combien d’impôt sur le revenu vous avez payé au cours de votre vie. Une grande partie a été silencieusement siphonnée vers ceux qui possèdent le système.
 Oui, ce système a des propriétaires. Qui ils sont, est encore plus secret, et nous allons y venir, mais nous devons d’abord comprendre le charabia du soi-disant « plafond de la dette ».
 Tout est basé sur un énorme paradoxe: Il y avait des intérêts dus sur cette obligation, et il y avait des intérêts dus sur chacun de ces prêts que les banques ont fait.
 Cela signifie qu’il y a des intérêts dus sur chaque dollar en circulation.
 Permettez-moi de vous demander quelque chose: si vous empruntez le premier dollar qui existe et que c’est le seul dollar qui existe sur la planète, mais vous vous engagez à le rembourser avec d’autres dollars en intérêts, où obtiendrez-vous le deuxième dollar pour payer les intérêts?
 La réponse est que vous devrez emprunter celui qui existe et promettre de le rembourser avec intérêt aussi, alors maintenant il y a deux dollars qui existent mais vous en devez quatre, et ainsi de suite.
 Le résultat est qu’il n’y a jamais assez de monnaie pour payer la dette.
 Il y a toujours plus de dettes dans le système qu’il n’y a de monnaie existante pour payer la dette.
 Par conséquent, l’ensemble du système est impossible, il est fini, il viendra à une fin un jour.
 Que se passerait-il si le gouvernement arrêtait d’emprunter pour faire du déficit budgétaire? Les paiements sur les obligations du Trésor ne vont-ils pas s’arrêter? Que se passerait-il si le public cessait d’emprunter et de s’endetter encore plus? Est-ce que votre maison et les paiements de voiture vont s’arrêter?
 Non, il y a une échéance chaque mois sur le principal majoré des intérêts sur chaque dollar en existence et ces paiements ne s’arrêtent pas.
 Si nous nous arrêtons d’emprunter, alors aucune nouvelle monnaie est créée pour remplacer la monnaie que nous avons utilisée pour effectuer ces paiements.
 Que vous effectuiez un paiement sur un prêt ou payiez un impôt pour effectuer un paiement sur une obligation, la partie du paiement qui sert à rembourser le capital éteint cette partie de la dette. Mais la dette détruit également la monnaie.
 La monnaie et la dette sont comme la matière et l’anti-matière. Quand elles se rencontrent, elles s’annihilent.
 Si nous venons de rembourser le capital seulement sur tous les prêts et les obligations qui existent, toute le stock de monnaie disparaît tout simplement.
 Donc, si nous ne sommes pas endettés plus chaque année regardez ce qui arrive: le tout s’enfonce dans un effondrement déflationniste sous le poids de ces paiements.
 Les politiciens et les experts parlent d’équilibre budgétaire de remboursement de la dette et de vivre selon nos moyens.
 Ils ne comprennent pas que c’est déflationniste. Il est impossible de le faire avec notre système monétaire actuel sans faire s’effondrer l’économie dans son ensemble.
 C’est pourquoi toute discussion sur un plafond de la dette n’est pas seulement ridicule, c’est une illusion. Le système est conçu pour exiger des niveaux toujours croissants de dette juste pour continuer, et c’est pourquoi les politiciens botteront toujours en touche et relève ce fameux « plafond de la dette », encore et encore jusqu’à ce que tout le système s’effondre enfin sous son propre poids.
 En d’autres termes, ils ne veulent pas qu’il s’effondre sous leur mandat.
 Les pères fondateurs des États-Unis connaissaient les dangers de la banque central ont lutté pour se libérer de cette chose même.
 La guerre révolutionnaire a commencé par une révolte fiscale, mais maintenant nous devons payer un impôt juste pour avoir un système monétaire.
 Ayant souffert de l’hyperinflation du Dollar Continental, qui a été imprimé dans l’oubli pour financer la guerre révolutionnaire, ils ont compris les dangers de la monnaie fiduciaire et des systèmes monétaires basés sur de la dette.
 Donc, pour protéger les générations futures contre le vol institutionnel et contre le gouvernement hors de contrôle, ils ont écrit dans la Constitution que seuls l’or et le métal argent peuvent être de l’argent, pour le simple fait que vous ne pouvez pas les imprimer.
 Notre système actuel est non seulement inconstitutionnel, mais il nous prive de la liberté et de la prospérité pour lesquels nos ancêtres se sont battus et sont morts. Nous ressentons tous les effets de l’ignorance de la Constitution en ce moment.
 En mettant de force plus de monnaie en circulation notre pouvoir d’achat est dilué. L’inflation est une taxe furtive, lente et insidieuse c’est simplement le résultat de ce système monétaire basé sur la dette.
 Ce système profite à ceux qui créent la monnaie et qui la reçoivent les premiers puisqu’ils peuvent le mettre en circulation avant qu’il ait un effet sur l’économie.
 Ils nous volent notre pouvoir d’achat et le transfèrent aux banques et au gouvernement chaque heure de chaque jour, à cause de ce mauvais système monétaire. Et ce n’est pas comme si les gens d’en haut ne le savaient pas.
 Pour citer la Réserve fédérale: « La baisse du pouvoir d’achat subie par les détenteurs de monnaie en raison de l’inflation, apporte des gains aux émetteurs de monnaie. »
 Il s’agit d’une fraude, c’est un système pyramidal, il s’agit d’une chaîne de Ponzi, c’est une arnaque et un mensonge. Notre système monétaire entier n’est rien d’autre qu’une forme de vol légalisé.
 Mais voici la plus grosse arnaque de toutes : La Réserve fédérale n’est pas fédérale – elle a des actionnaires. Il n’existe aucun organisme fédéral qui a des actionnaires.
 Qu’est- ce qu’un actionnaire? Une action représente un pourcentage de participation dans une société, de sorte que les actionnaires sont les propriétaires de cette société.
 Par conséquent, la Réserve fédérale est une société privée avec des propriétaires et vous pouvez le voir par vous-même si vous allez sur le site de la Réserve fédérale . Il est inscrit que « les actionnaires reçoivent un dividende annuel de six pour cent. »
 Maintenant, nous savons que le stock de la Réserve fédérale était à l’origine émis pour les plus grandes banques des États-Unis, mais par les fusions et acquisitions au fil des années vous ne pouvez pas réellement tracer qui est propriétaire du stock de la Réserve fédérale. C’est un secret très étroitement gardé.
 Je dirais que les propriétaires sont les premiers intermédiaires, les banques qui obtiennent de faire un profit en vendant une partie de notre dette nationale, ces obligations, à la Réserve fédérale qui les achète avec un chèque en blanc !
 Ensuite, nous payons un impôt pour payer le capital et les intérêts sur ces obligations afin que la Réserve fédérale puisse payer aux banques un dividende de 6%.
 Ne vous inquiétez pas si vous ne comprenez pas bien l’arnaque de ce système au premier coup d’œil. Très peu de gens y arrivent. C’est complexe.
 L’économist e John Maynard Keynes a écrit: « Ainsi, le gouvernement peut secrètement confisquer la richesse du peuple et pas un homme sur un million détectera le vol. »
 Je crois que présenté correctement, n’importe qui peut comprendre le système, quelle que soit sa complexité.


 
  6.1.   Système Monétaire: La Plus Grande Escroquerie  (răspuns la opinia nr. 6 )
    (mesaj trimis de Silvia , in data de 14.09.2017, ora 00:07)
 
 
 Étape 1 > Le gouvernement crée des reconnaissances de dette. Ces obligations augmentent notre dette nationale, et engagent le peuple pour la rembourser.
 Étape 2 > Les reconnaissances de dette sont échangées pour créer de la monnaie. Le Trésor vend ces obligations aux banques. Les banques changent alors de casquette et vendent notre dette nationale à profit à la Réserve fédérale, dont ils sont probablement propriétaires. La Réserve fédérale ouvre alors son carnet de chèques en blanc et achète ces reconnaissances de dette avec des reconnaissances de dette, et les encaisse sur un compte à solde nul.
 Ensuite, ils donnent ces chèques aux banques, la monnaie apparaît et le processus se répète.
 Il en résulte une accumulation d’obligations à la Réserve fédérale, et de monnaie au Trésor, qui n’est vraiment que création de chiffres.
 Le Trésor dépose ensuite les chiffres dans les diverses branches du gouvernement.
 Étape 3 > Le gouvernement dépense les chiffres pour des promesses, des travaux publics, des programmes sociaux et la guerre. Ensuite, les employés du gouvernement, les entrepreneurs et les soldats déposent leur salaire dans les banques.
 Étape 4 > Lorsque les banques multiplient les chiffres en créant par magie plus de reconnaissances de dette par des prêts de réserve fractionnaire, où ils volent une partie du dépôt de tout le monde pour le prêter.
 Cette monnaie est rendue et ainsi une partie est volée à nouveau, et le processus se répète encore et encore, magnifiant l’offre de monnaie de manière exponentielle. Ensuite, nous travaillons pour certains de ces chiffres.
 Étape 5 > Nos chiffres sont imposés. Nous payons des impôts à l’IRS qui envoie ensuite nos numéros au Trésor, de sorte que le Trésor puisse payer le principal majoré des intérêts sur les obligations qui ont été achetées par la Réserve fédérale avec un chèque en blanc.
 Étape 6 > L’illusion du plafond de la dette. Le système est conçu pour avoir un besoin sans cesse croissant de niveaux de dette et il finira par s’effondrer sous son propre poids parce que les politiciens bottent toujours en touche, ils ne veulent pas qu’il s’effondre sous leur mandat.
 Étape 7 > Les propriétaires « secrets » prennent leur part. Les plus grandes banques du monde sont propriétaires de la Réserve fédérale, ces banques font du profit en vendant notre dette nationale à la Fed, ils font du profit quand la Fed leur verse des intérêts sur les réserves détenues à la Fed, et la Fed leur verse un dividende de six pour cent sur leur propriété de la Fed.
 Ce système est fondamentalement mauvais. Il véhicule la richesse de la population active vers le secteur bancaire et le gouvernement.
 Il est la cause des booms artificiels et des emballements des économies modernes, et il provoque une grande disparité de richesse entre les riches et la classe ouvrière.
 ET – il n’est possible que parce que nous n’utilisons plus de l’argent réel, mais de la monnaie papier.
 Mais le pire de tout, c’est une forme d’esclavage.
 « Bond » (obligation) est la racine du mot « bondage » (servitude). Chaque fois qu’un gouvernement émet une obligation, c’est une promesse de nous faire payer de l’impôt à l’avenir.
 Personne ne vous a demandé si vous vouliez payer de l’impôt aujourd’hui pour la prospérité que nous avons tous connu au siècle dernier. Personne ne demande à nos enfants s’ils veulent travailler dur à l’avenir pour payer la prospérité dont nous profitons maintenant.
 George Washington a écrit à James Madison: « Aucune génération n’a le droit de contracter des dettes plus forte que ce qui peut être payé au cours de sa propre existence ».
 En volant la prospérité de demain, afin de la dépenser aujourd’hui nous asservissons les générations futures.
 Maintenant, tout cela semble assez mauvais, mais il y a beaucoup d’espoir car VOUS êtes la plus grande menace de ce système monétaire. Ce système repose sur le fait que le public ignore son fonctionnement.
 Merci de partager cela avec ceux que vous connaissez, parce qu’un public informé qui comprend parfaitement le système peut construire un avenir meilleur pour les générations à venir.
 Et maintenant, je vous laisse avec cette citation, d’un ancien directeur de la Banque d’Angleterre:
 « Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Le processus est peut-être le tour de passe-passe le plus étonnant qui ait jamais été inventé. La banque a été conçu dans l’iniquité et est née dans le péché. Les banquiers possèdent la terre. Prenez-la leur, mais si vous leur laissez le pouvoir de créer l’argent et de contrôler le crédit et avec un coup de stylo, ils créeront assez d’argent pour le racheter. Si vous souhaitez continuer d’être les esclaves des banquiers et de payer le coût de votre propre esclavage, laissez-les continuer à créer de la monnaie, et à contrôler le crédit. »
 La Réserve fédérale à Washington DC est située sur Constitution Street, et c’est aussi paradoxal que le fait que la Fed de New York est sur Liberty Street.
 Les deux sont anti-constitutionnelles, les deux limitent notre liberté, et transfèrent la richesse loin de nous chaque seconde de chaque jour vers la Réserve fédérale, vers le gouvernement et vers le secteur bancaire.
 VOUS faites maintenant parti du un sur un million capable de détecter le vol de votre prospérité.
 Alors la grande question est, que pouvez-vous faire à ce sujet?
 1. Regardez cette vidéo jusqu’à ce que vous puissiez la décrire et l’expliquer aux autres. Ceux qui comprennent le système peuvent se préparer pour son effondrement inévitable et se protéger. L’histoire montre que ceux qui ne seront pas prêts seront probablement anéantis.
 2. Partagez cette vidéo avec tout le monde, en particulier ceux que vous aimez. Postez cette vidéo sur Facebook, Twitter, envoyez-la par mail à vos proches. Partagez-la partout où vous le pouvez.
 Le système actuel monétaire mondial est basé sur un schéma vieux de trois cents ans destiné à enrichir une minorité au détriment du plus grand nombre. Il doit y avoir une meilleure voie.
 
 Ron Paul: « Nous devons changer les mentalités des gens et plus les gens comprendront, mieux ce sera, et je pense que nous sommes au point où plus de gens dans les dernières années, depuis quatre ou cinq ans, ont pensé à la Fed plus qu’ils l’ont fait dans les 95 années précédentes. Je pense qu’une explication et un schéma pour le montrer est très utile parce que franchement, ils ne vont pas le faire à l’école primaire, ils ne vont pas le faire au lycée, ils ne vont pas le faire à l’université, sauf si ils sont dans une circonstance particulière pour comprendre comment cela fonctionne. »
 
 Steve Forbes: « Comme nous le savons la Réserve fédérale estime qu’elle peut créer de l’argent à partir de rien, et se rend pas compte de l’argent est censé représenter des produits et services réels et ce que les gens ne réalisent pas, c’est que quand la Fed le fait, comme Keynes l’a fait remarqué, c’est une forme d’imposition, c’est une forme de confiscation et comme les gens ne le voient pas les politiciens s’en sortent, mais cela sape également la confiance sociale, c’est juste corrosif dans la société. Nous allons avoir beaucoup de bouleversements dans les années à venir, mais ça va être le genre de turbulences qui mènent à des choses positives. Donc, ne désespérez pas, sortez et battez-vous parce que le vent va tourner. Cela va être la fin des étatistes. »


 
Newsletter Facebook Twitter YouTube LinkedIn RSS
Ediții precedente
Jurnal Bursier
21.11.2017
BVB
     Bursa de Valori București (BVB) a înregistrat, în prima ședință de tranzacționare a săptămânii, o lichiditate de 26,7 milioane de lei (5,7 milioane de euro), cu mult în scădere față de ședința de...  detalii
21.11.2017
BURSELE DIN LUME
     * Piețele au depășit impactul inițial negativ generat de impasul politic din Germania
       Bursele din Europa s-au înscris pe un curs pozitiv ieri, în a doua parte a zilei, după ce, anterior, scăzuseră pe motiv că negocierile pentru formarea unei coaliții de guvernământ în Germania erau...  detalii
20.11.2017
BVB
     * Piața, dominată de tranzacțiile cu obligațiuni, care au generat peste 80% din rulajul total
       Lichiditatea înregistrată pe Bursa de Valori București (BVB) în ultima ședință de tranzacționare a săptămâ-nii a fost de 266,56 milioane lei, mult peste media anuală de 48,61 milioane de lei, în...  detalii
20.11.2017
BURSELE DIN LUME
     Acțiunile de pe piețele europene au scăzut vineri, din cauza estimărilor dezamăgitoare lansate de unele companii.  detalii
17.11.2017
BVB
     * SIF5 a cumpărat 7,57% din "Turism Felix", printr-un "deal" de 7,5 milioane lei
     * Rulaj de 10 milioane euro, în ședința de joi
       Lichiditatea înregistrată pe Bursa de Valori București (BVB) în penultima ședință de tranzacționare a săptămânii a fost de 46,21 milioane lei (9,96 milioane euro), puțin peste rulajul de miercuri...  detalii
17.11.2017
BURSELE DIN LUME
     Acțiunile tranzacționate pe piețele din Europa au urcat ieri, cele mai importante câștiguri fiind înregistrate în sectorul construcțiilor, după ce firma franceză "Bouygues" SA a raportat...  detalii
Cotații Internaționale

Curs Valutar

Curs valabil din data de 20 noiembrie 2017
1 Dolar australian...
1 Leva bulgărească...
1 Dolar canadian....
1 Franc elvețian...
1 Coroană cehă...
1 Coroană daneză...
1 Liră egipteană...
1 Euro...
1 Liră sterlină...
100 Forinți maghiari...
100 Yeni japonezi...
1 Leu moldovenesc...
1 Coroană norvegiană...
1 Zlot polonez...
1 Rublă rusească...
1 Coroană suedeză...
1 Liră turcească...
1 Dolar S.U.A...
1 Rand sud-african...
1 Real brazilian...
1 Renminbi chinezesc...
1 Rupie indiană...
100 Woni sud-coreeni...
1 Peso mexican...
1 Dolar neo-zeelandez...
1 Dinar sărbesc...
1 Hryvna ucraineană...
1 Dirham emirate arabe...
1 Kuna croată...
1 Bahtul thailandez...
1 Gram aur...
1 DST...
AUD
BGN
CAD
CHF
CZK
DKK
EGP
EUR
GBP
HUF
JPY
MDL
NOK
PLN
RUB
SEK
TRL
USD
ZAR
BRL
CNY
INR
KRW
MXN
NZD
RSD
UAH
AED
HRK
THB
XAU
XDR
2,9808
2,3760
3,0851
3,9833
0,1817
0,6245
0,2232
4,6469
5,2259
1,4871
3,5156
0,2236
0,4773
1,0977
0,0665
0,4671
1,0121
3,9414
0,2809
1,2100
0,5943
0,0605
0,3594
0,2078
2,6928
0,0392
0,1487
1,0731
0,6143
0,1203
163,6579
5,5651
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
..Lei
click aici pentru cursurile pieței valutare - istoric
English Section
16.11.2017
THE QUICK RISE OF THE INDEX WHICH SETS THE TREND FOR INTEREST RATES ON LOANS DENOMINATED IN LEI ISN'T STOPPING
     The 3-month ROBOR rate, which is used to calculate the interest rates, the majority of the loans denominated in lei, has jumped past the 2% psychological level, and yesterday reached 2.06%, up from Tuesday's 1.92%, according to data from the NBR.  details
16.11.2017
THE PARLIAMENT IS ASKING FOR INFORMATION CONCERNING THE INVESTIGATIONS WHICH OMV PETROM HAS BEEN SUBJECTED TO
     * Minister Toma Petcu, former ministers Răzvan Nicolescu and Victor Grigorescu, the representatives of the state in the executive structure of OMV Petrom and Mihai Busuioc, the president of the Court of Auditors were heard today in the Investigation Commission
       The executives of OMV Petrom mentioned, in a letter addressed to the parliament, the existence of four lawsuits brought by the National Energy Regulation Authority (ANRE) and of seven audits by the Authority, between 2012-2017, as the recent request for information by the Commission for the Investigation of the activity of the ANRE targeted a period of 12 years, from 2015 to 2017.  details
14.11.2017
THE EURO AT AN ALL-TIME HIGH
     * Vasilescu: "We cannot say that the currency market has gone off the rails, the exchange rate has moved 4 bani in 4 days"
     * "Perhaps it is a simple coincidence the fact that on November 8th was approved the Emergency Ordinance of the Fiscal Code and it was also on that day that the Euro rose past 4.6 lei", said Mr. Vasilescu
       The leu yesterday reached a historic low against the Euro, 4.6495 lei/Euro, up 1.05 over the previous meeting, marking the fourth day where the exchange rate was above 4.6 lei.  details
13.11.2017
     In October, the Romanian Commercial Bank, through Schoenherr și Asociații, has submitted, with the County Court of Bihor, a request for the insolvency of the European Drinks group, owned by the Micula brothers. That group includes: European Drinks, Transilvania General Import-Export, European Food, Starmill SRL, Scandic Distilleries SA, Rieni Drinks.  details
10.11.2017
DUMITRU COSTIN (BNS):
     * The executives of OMV Petrom, summoned to appear in the Parliament for the third time
     * Sevil Shhaideh and Radu-Spiridon Cojocaru, the representatives of the state on the Supervisory Board of OMV Petrom, also called in for hearings
     * Costin: "We have notified the Audit Body of the Prime-Minister"
       The management of OMV Petrom, namely Mrs. Mariana Gheorghe, as well as the representatives of the Romanian state on the Supervisory Board of OMV Petrom, Sevil Shhaideh and Radu-Spiridon Cojocaru will be invited to appear in the hearings on the Investigation Commission for the activity of the ANRE, the members of the Commission decided on Thursday.  details
09.11.2017
     * The fear that wages will drop is unjustified
       The government's proposal to transfer the social security contributions exclusively to the employee is not at all a social-democratic measure and not even one of redistribution, rather it is one of an ultra-liberal nature, which leaves the employer in the unique position in Europe of not contributing in no way whatsoever to the social security systems (retirement and unemployment) or healthcare.  details
08.11.2017
     * A 39% stake belongs to Russian millionaire Sergey Lobanov, who is being criminally investigated in Russia for alcohol contraband
       Banca Transilvania intends to buy an initial stake of over 39% of Victoriabank, the third largest bank in the Republic of Moldova, and together with the EBRD, would own a majority stake, according to a press release sent yesterday.  details
07.11.2017
     * Brokers: The depreciation of EL, amid the drop in the market, as well as due to deal with the FP
     * Adrian Simionescu: "Investors feel the price at which EL has acquired from the Proprietatea Fund its stakes is very high and unjustified"
     * The FP-Electrica deal, among the topics of the PNL vote of no-confidence against Energy minister Toma Petcu
       It seems the stock market did not take kindly to the approval of the transaction by which "Electrica" acquires the stakes of the Proprietatea Fund in its branches, at least for now, because EL stock dropped abruptly, immediately after the general shareholder meeting of October 26th.  details
06.11.2017
     Finally, after many statements concerning the fundamental changes in the fiscal policy, announced from one day to the next and then denied, we have the argumentation note and the draft of the emergency ordinance to amend the Tax Code published, which the Ministry of Public Finance will apply starting with the beginning of next year.  details
01.11.2017
PSD SENATOR EUGEN TEODOROVICI:
     * "The MADR made a «shopping list» of projects - with local level libraries and a ferry for crossing the Danube"
     * "Within three years at most, Romania can draw 3 billion Euros in European funds"
     * "Unfortunately, Romania promotes politicians instead of promoting specialists"
       Romania has embarrassed itself with the proposals that had been initially prepared for the Juncker plan, said Eugen Teodorovici. Mr. Teodorovici is the president of the Budget and Finance Commission of the Romanian Senate, member of the European Affairs Commission and former minister of European Funds.  details
01.11.2017
ADVERTISING
     Esports, no longer the "unruly" child of the tech and sports entertainment fields, has established itself as a legitimate and profitable industry. Romanian production company PGL is at the forefront of its acceptance and growth.  details
30.10.2017
     Ludwik Sobolewski handed in his resignation.
     Wow!
     Friday, the Bucharest Stock Exchange (BVB) posted on its website the text of a "Current report":
     "The Bucharest Stock Exchange is announcing that on October 27th, 2017, Mr. Ludwik Sobolewski has notified the company about his resignation from the position of CEO of the company".  details
27.10.2017
RUMORS: THE NEW CEO OF THE BSE, SOUGHT IN THE BANKING INDUSTRY
     * Two months have passed since Sobolewski's term expired
       Even though the management of the Bucharest Stock Exchange has not been officially announced, the result of the interviews for the position of CEO held on September 25th, it seems that already a new search has been launched, which focuses on the banking sector.  details
27.10.2017
     * Lucian Bode: "I have great doubts that the state will come out a winner from the FP-Electrica transaction and I don't think that this acquisition constitutes a zero priority for the company"
     * Gabriel Dumitrașcu: "I hope that by tomorrow (ed. note: today) at 10:00, the ASF will issue a statement, otherwise it means Mircea Ursache is reckless"
       The General Shareholder Meeting of Electrica set to take place today announces itself very interesting as, on the agenda, it includes the election of the members of the Board of Directors by applying the cumulative voting method, as well as approving the acquisition by Electrica of the stakes of the Proprietatea Fund (21% each) in the distribution subsidiaries of Muntenia Nord, Transilvania Nord, Transilvania Sud and Electrica Furnizare, for a price of 752,031,841 lei, a cost higher by 60 million for the company compared to the failed negotiation of March 2016.  details
23.10.2017
THE ANPC STARTS THE REVOLUTION ON THE BANKING MARKET
     The National Consumer Protection Agency (ANPC) recently fined no less than 15 commercial banks, on charges of misleading advertising, according to sources close to the situation.  details
.